25/06/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Courtaman

Ancienne comm. FR, distr. du Lac, ayant fusionné avec Courtepin en 2003. 1309 Cortemant. Env. 9 feux au début du XVIIe s., 66 hab. en 1811, 129 en 1850, 156 en 1900, 252 en 1930, 221 en 1950, 1054 en 2000. Commune bilingue (44% all., 55% franç. en 2000). Statuettes romaines en bronze, dont une Vénus (fouilles de 1873). En 1363, les comtes de Thierstein possèdent des dîmes à C., alors fief de Pierre de Pont. Dès 1418, Fribourg exerce sa suzeraineté sur C., rattaché aux Anciennes Terres (bannière de l'Hôpital), inclus dans le district de Fribourg de 1798 à 1830, puis dans le district allemand du Lac. C. fait partie de la paroisse catholique de Barberêche. Chapelle Notre-Dame, restaurée en 1657, détruite en 1963. Les protestants dépendent de la paroisse de Cordast. La forte croissance démographique est due à l'implantation de Micarna SA (Migros) à Courtepin en 1960. Fabrique de matériaux de fixations de construction (1975). Le Foyer Saint-Joseph, centre de formation professionelle pour handicapés, a été ouvert en 1956.


Bibliographie
– J. Jordan, Brève notice hist. sur Courtaman, 1963
– G. Bourquenoud, «Courtaman, un village en pleine évolution», in Fribourg illustré, no6, 1988, 6-14

Auteur(e): Marianne Rolle