• <b>Eugène Lachat</b><br>Portrait de l'évêque, gravure sur acier réalisée par  André Pickel   et publiée vers 1870 par Karl & Nikolaus Benziger Frères, imprimeurs à Einsiedeln (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung). De sa main, l'évêque a ajouté sous son portrait: "Pignus amoris non morituri [en gage d'affection immortelle], Lucerne, le 29 juin 1885, Eugène, archevêque de Damiette".

No 1

Lachat, Eugène

naissance 14.10.1819 à la ferme de Montavon (commune de Haute-Ajoie), décès 1.11.1886 à Balerna, cath., de La Scheulte. Fils de François, paysan, et d'Anne-Marie Walser. L. fit ses humanités à Besançon sous la direction de son frère aîné Jean-François ( -> 2), puis étudia la philosophie et la théologie auprès des missionnaires du Précieux-Sang à Albano Laziale, près de Rome (1836-1842). Entré dans cette congrégation, L. fut ordonné en 1842 et œuvra pour la mission intérieure en Italie. Prêtre de la chapelle de pèlerinage Notre-Dame-des-Trois-Epis, près de Colmar (1844); prêtre de Grandfontaine (1850) et doyen de Delémont (1855), L. fut consacré évêque de Bâle le 30 novembre 1863 en la cathédrale de Soleure. La bonne intelligence entre L. et les cantons radicaux de son diocèse prit fin à la veille du concile Vatican I (1869-1870) et du Kulturkampf, dans un climat ultramontain exacerbé. En 1871, dans sa lettre de Carême, L. publia les décisions du concile sur le dogme de l'infaillibilité pontificale, dont il était lui-même un partisan modéré, et ce contre la volonté de ces cantons qui le destituèrent et l'expulsèrent du canton de Soleure (1873). L. administra dès lors son diocèse depuis Lucerne et s'attira, comme "confesseur de la foi" des sympathies en Suisse et à l'étranger. Après l'apaisement du Kulturkampf, il résigna sa charge en 1885, comme Rome l'y avait invité (1884), ce qui lui permit de devenir le premier administrateur apostolique du Tessin et archevêque in partibus de Damiette.

<b>Eugène Lachat</b><br>Portrait de l'évêque, gravure sur acier réalisée par  André Pickel   et publiée vers 1870 par Karl & Nikolaus Benziger Frères, imprimeurs à Einsiedeln (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung).<BR/>De sa main, l'évêque a ajouté sous son portrait: "Pignus amoris non morituri [en gage d'affection immortelle], Lucerne, le 29 juin 1885, Eugène, archevêque de Damiette".<BR/>
Portrait de l'évêque, gravure sur acier réalisée par André Pickel et publiée vers 1870 par Karl & Nikolaus Benziger Frères, imprimeurs à Einsiedeln (Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern, Sondersammlung).
(...)


Bibliographie
HS, I/1, 395-398
– Gatz, Bischöfe 1803, 425-428
– V. Conzemius, «Eugène Lachat (1863-1884)», in Die Bischöfe von Basel 1794-1995, éd. U. Fink et al., 1996, 131-159
– L. Vaccaro et al., éd., Terre del Ticino: Diocesi di Lugano, 2003, surtout 197-202

Auteur(e): Victor Conzemius / DVU