25/06/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Agriswil

Comm. FR, distr. du Lac. Village à 2 km à l'ouest de la station de Ferenbalm (la Baumette) sur la ligne Berne-Neuchâtel. 1275 Agerswyle, 1340 Grivilliar, 1395 Grevillard, franç. Agrimoine (seulement depuis le XVIe s.). 204 hab. en 1818, 170 en 1831, 194 en 1850, 167 en 1900, 125 en 1950, 89 en 1980, 136 en 2000. Attesté depuis 1275, A. appartint au prieuré clunisien de Villars-les-Moines, qui passa au chapitre de Saint-Vincent à Berne en 1489 et fut sécularisé en 1530. Dès 1475, A. releva du bailliage commun de Morat. A la Réforme, il adopta la foi nouvelle. Il fait partie de la paroisse bernoise de Ferenbalm. Il forme une commune depuis 1831. Après l'ouverture de l'A1, ce village, longtemps resté agricole, est devenu résidentiel: 73% des habitants travaillaient à l'extérieur en 1990, contre 8% en 1970.


Bibliographie
– B. Roth, «Die romanisch-deutsche Sprachgrenze im Murtenbiet während des 15. Jahrhunderts», in FGB, 53, 1965, 63-71
– H. Schwab, «Waren Murtenbiet und Seeland im frühen Mittelalter Grenzland - Niemandsland - Ödland?», in FGB, 57, 1971, 21-73

Auteur(e): Jean-François Steiert / UG