16/02/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Tagwen

Le terme de Tagwen (signifiant journée de travail d'un homme, corvée, travail communautaire) désignait les domaines de l'abbaye de Säckingen assujettis à la corvée. Son emploi remonte sans doute au XIIe s., mais n'est attesté dans les documents glaronais que depuis 1288, date à laquelle l'abbaye inféoda la mayorie de Glaris aux Habsbourg. Les vingt-cinq Tagwen abbatiaux (qui réunissaient seulement les serfs corvéables) se transformèrent alors en ressorts fiscaux; tout Glaronais devait appartenir à l'un d'eux. Par la suite, le nombre des Tagwen se modifia. Les statuts de 1387 en mentionnent quinze, cinq grands, cinq moyens et cinq petits; il s'agissait alors d'entités économiques propriétaires de communaux et souvent de forêts, servant aussi de circonscriptions électorales. Les grands étaient: Glaris (avec Riedern), Rüti (avec Ennetlinth), Schwanden, Näfels et Kerenzen-Bilten; les moyens: Niederurnen-Oberurnen, Mollis, Netstal, Betschwanden (avec Diesbach, Hätzingen et Haslen) et Matt (avec Engi); les petits: Elm, Linthal (Dorf et Matt), Mitlödi (avec Sool et Schwändi), Ennenda et l'Eschentagwen (Luchsingen et Nidfurn). Plus tard, certaines communes sortirent d'un Tagwen pour en constituer un nouveau. On en comptait ainsi trente et un dans le canton de Glaris en 1938 (y compris celui de Braunwald qui se sépara à cette date de Rüti). Avec le temps, les Tagwen se transformèrent en communes bourgeoises (Bourgeoisie), administrant leurs biens en faveur de leurs membres et œuvrant d'autre part pour le bien public. L'organe suprême du Tagwen était son assemblée, ouverte à tous les bourgeois du lieu, qui se tenait généralement juste après celle de la commune politique. Avec la Constitution cantonale de 1988, qui autorisa pour la première fois les communes unifiées, le nombre des Tagwen diminua (neuf en 2009). En 2011, tous les Tagwen disparurent après la décision de la landsgemeinde de 2006 de créer trois grandes communes.


Sources imprimées
SDS GL, IV
Bibliographie
– R. Stüssi, Geschichte des glarnerischen Land- und Tagwenrechts, 1912
– K. Luchsinger, Der Tagwen im Rahmen des glarnerischen Gemeindewesens, 1941

Auteur(e): Hans Laupper / MBA