Treyvaux

Comm. FR, distr. de la Sarine, rive droite de la Sarine. 1163/1166 Tribus Vallibus, ancien nom all. Treffels. Paroisse: 70 feux en 1417. Commune: 666 hab. en 1811, 868 en 1850, 1063 en 1900, 1044 en 1950, 937 en 1980, 1248 en 2000. Tessons de céramique du Néolithique, monnaie de l'empereur Valentinien. T. fit partie de la seigneurie d'Arconciel-Illens. Les T. (XIIe-XVe s.) étaient ministériaux des seigneurs d'Arconciel. Après la conquête par Berne et Fribourg (1475), T. releva dès 1484 du bailliage fribourgeois d'Illens, puis fut rattaché au district de La Roche en 1798, à celui de Fribourg de 1803 à 1848. Les premiers statuts communaux datent de 1610, la commune politique de 1832. T. forme avec Essert une paroisse très ancienne. L'église paroissiale primitive (Saint-Pierre), sur des fondements du VIIe s., est située sur une presqu'île qui domine la Sarine (600 squelettes trouvés lors des fouilles de 1994, crucifix du XIIe s.). En 1173, l'évêque Landri de Durnes la donna à l'abbaye d'Hauterive; en 1512, elle fut incorporée au chapitre de Saint-Nicolas de Fribourg. La chapelle Sainte-Marie, au village, devint paroissiale avant 1291; incendiée en 1468-1470, reconstruite, elle fut remplacée par un nouvel édifice consacré en 1635; l'actuel (vocable Pierre et Paul) remonte à 1873. Village agricole et à petit artisanat (scierie), T. eut deux syndicats d'élevage (pie rouge et pie noire, 1890), un syndicat agricole avec Arconciel (1899). La route construite pour le barrage de Rossens (1948) relie depuis 1981 T. à l'autoroute A12. La commune abrite le centre national d'ATD (Aide à toute détresse) Quart Monde (1968).


Bibliographie
– A.A. Schmid, «Zum Torso eines Kruzifixes aus Treyvaux im Museum von Freiburg», in Festschrift Heinrich Lützeler, 1962, 377-399
– J. Jenny, Notice hist. sur la paroisse de Treyvaux-Essert à l'occasion du centenaire de l'église paroissiale, 1873-1973, 1973
– J. Bujard, «Treyvaux: chapelle St-Pierre et St-Paul», in Archéol. fribourgeoise, 1994, 93-102
– «Treyvaux et le barrage», in Chroniques treyvaliennes, 19, 1998, 53-63
– Y. Lehnherr, «Le Christ de Treyvaux (XIIe s.)», in Musée d'art et d'hist. Fribourg, 2002
– J.-P. Bielmann, Christus: la vie quotidienne d'une famille de paysans fribourgeois sous l'Ancien Régime, 2007

Auteur(e): Marianne Rolle