No 5

Chastonay, Paul de

naissance 13.9.1870 à Sierre, décès 5.11.1943 à Sonvico, cath., de Sierre. Fils de Victor ( -> 7). Frère de Joseph ( -> 3). Après le gymnase et deux semestres de droit à l'université de Blijenbeek (Pays-Bas) en 1891, C. entra chez les jésuites pour faire son noviciat, puis étudia la philosophie à Blijenbeek et Valkenburg (Pays-Bas, 1893-1896). Il enseigna au collège de Feldkirch (1896-1901), étudia la théologie à Valkenburg (1901-1905), fut ordonné prêtre en 1904. Son activité consista d'abord en tâches internes à l'ordre. Il dirigea le noviciat de Feldkirch (1907-1912), assuma la rédaction en chef du journal Stimmen der Zeit à Munich (1912-1913), assista le provincial Joseph Alexis Joye comme socius (1913-1915), fut recteur du collège principal de Valkenburg (1915-1918). La décennie 1918-1928 à Zurich fut la plus active de sa carrière. Il créa l'aumônerie universitaire et la pourvut d'une chapelle, d'une bibliothèque, de salles de cours et de conférences, avant de se consacrer aux universitaires engagés dans la vie professionnelle, qu'il accueillait au Club Felix. Ses prêches, conférences et articles, en particulier ses contributions régulières sur la religion, l'Eglise et la culture au journal Schweizerische Rundschau, lui donnèrent une large audience. De 1921 à 1936 il présida la Missio Helvetica, association des jésuites résidant en Suisse. En 1928, il s'établit à Berne et y fonda aussi une aumônerie universitaire. Il passa les douze dernières années de sa vie dans la discrétion, comme aumônier de l'hôpital Viktoria à Berne. C. est l'une des figures marquantes du catholicisme suisse de la première moitié du XXe s.


Bibliographie
Mitteilungen aus den Deutschen Provinzen, 113, 1953, 67-76 (avec liste des œuvres)
HS, VII, 604
– L. Höfer, Otto Karrer, 1985, 67-89, 105-110

Auteur(e): Josef Stierli / TF