• <b>Marie-Thérèse Chappuis</b><br>Photogravure réalisée par la maison Goupil & Cie à Bordeaux vers 1880 et publiée sans source in Louis Alexandre Brisson, <I>Vie de la vénérée mère Marie de Sales Chappuis</I>, Paris, 1891 (Bibliothèque nationale suisse).

No 8

Chappuis, Marie-Thérèse

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 16.6.1793 à Soyhières, décès 7.10.1875 à Troyes (Champagne), cath., de Soyhières. Fille de Pierre-Joseph, aubergiste, et de Marie-Catherine Fleury. En religion Marie-Françoise de Sales. Entrée au couvent des visitandines de Fribourg en 1815, professe en 1816, au couvent de Metz dès 1816. Supérieure des couvents de Troyes dès 1826 (avec des interruptions), Paris (1833-1844), puis Troyes jusqu'à sa mort. Spécialiste de la pensée de saint François de Sales, C. se sentit appelée à créer les congrégations religieuses des deux sexes qu'il avait imaginées, mais non réalisées, car l'ordre de la Visitation, qu'il avait fondé avec sainte Jeanne-Françoise de Chantal, avait dû renoncer, à cause des règles de la clôture, à se vouer à l'apostolat extérieur pour s'organiser en communautés contemplatives. C. incita donc Louis-Alexandre Brisson, chapelain des visitandines de Troyes, à créer les "oblats de Saint-François de Sales" (Institutum Oblatorum Sancti Francisci Salesii, OSFS) et, en 1869, avec la collaboration de Gaspard Mermillod et l'aide de Léonie Aviat, les "oblates de Saint-François de Sales". Celles-ci s'adonnèrent à la charité et à l'éducation, en commençant par travailler notamment parmi les ouvrières d'usine. Les premières oblates suisses s'installèrent dans la maison natale de C., à Soyhières, en 1893, et y fondèrent un pensionnat pour jeunes filles (Maison Chappuis). La demande de béatification de C. fut introduite en 1882.

<b>Marie-Thérèse Chappuis</b><br>Photogravure réalisée par la maison Goupil & Cie à Bordeaux vers 1880 et publiée sans source in Louis Alexandre Brisson, <I>Vie de la vénérée mère Marie de Sales Chappuis</I>, Paris, 1891 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Photogravure réalisée par la maison Goupil & Cie à Bordeaux vers 1880 et publiée sans source in Louis Alexandre Brisson, Vie de la vénérée mère Marie de Sales Chappuis, Paris, 1891 (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Bibliographie
– H. Waach, Marie de Sales, 1969
– F.W. Bautz, Biographisch-bibliographisches Kirchenlexikon, 1, 1975, 983-984 (avec bibliogr.)
– P.-O. Walzer, Vie des saints du Jura, 1979, 456-490, 526-528 (avec bibliogr.)
Dizionario degli istituti di perfezione, 6, 1980, 607-609, 642-643
LThK, 2, 1009

Auteur(e): Lukas Schenker / UG