15/03/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Posieux

Ancienne comm. FR., distr. de la Sarine, formant depuis 2001 la comm. d'Hauterive (FR) après fusion avec Ecuvillens, et comprenant l'abbaye d'Hauterive et Grangeneuve. 1155 Posuos. 162 hab. en 1811, 199 en 1850, 362 en 1900, 600 en 1950, 936 en 2000. Important site fortifié celtique (Châtillon-sur-Glâne). Le franchissement de la Sarine à Sainte-Apolline se faisait peut-être à gué à l'époque romaine; le pont actuel n'est pas antérieur au XVIe s. Fondée en 1138, l'abbaye d'Hauterive exerça progressivement sa juridiction sur P. En 1319, l'abbaye de Payerne donna à Hauterive, en échange de propriété, le village et territoire de P. avec ses revenus, cens et forêts. P. fit partie des Anciennes Terres (bannière de la Neuveville) dès 1442 au plus tard, du district de Fribourg de 1798 à 1848 (règlement communal de 1690). En 1781, les conjurés du soulèvement Chenaux s'assemblèrent à P. Quelque 15 000 Fribourgeois, opposés au régime radical, firent de même en 1852; la chapelle du Sacré-Cœur (1911-1924) commémore cet événement. Au spirituel, P. releva de la paroisse de Matran jusqu'en 1590, de celle d'Ecuvillens jusqu'en 1907. L'oratoire de Sainte-Apolline, érigé au XIIe s., fut transformé en 1566 et 1943. Chapelle des Muëses bâtie en 1672. Omnibus électrique Fribourg-P.-Farvagny (1912-1932). La mise en service de l'autoroute A12 (1981-1982) a favorisé la transformation de P., autrefois agricole, en localité résidentielle. L'entreprise Zbinden Posieux SA (remorques routières) date de 1946. Grâce aux institutions de Grangeneuve (école d'agriculture, station fédérale d'essais Agroscope), le secteur tertiaire domine et, en 2000, P. comptait 477 navetteurs entrants qui occupaient 95% des emplois.


Bibliographie
Entre Glâne et Sarine, 1986
– G. Bourgarel, «Pont et chapelle de Sainte-Apolline», in Archéol. fribourgeoise: chronique archéol., 1989/1992, 149-154
– J. Chassot, Compagnie des omnibus électriques Fribourg-Posieux-Farvagny (F-F) 1912-1932, 2000
– V. Clerc, L'Assemblée de Posieux, 2002

Auteur(e): Marianne Rolle