Oberried (FR)

Ancienne commune FR, district de la Sarine, ayant fusionné en 2003 avec Bonnefontaine, Essert, Montévraz, Praroman et Zénauva pour former la commune du Mouret. Village-rue le long de la route communale, au pied du Petit Cousimbert (Préalpes). 1274 Oberrieth. 86 hab. en 1811, 125 en 1850, 157 en 1900, 229 en 1950, 139 en 1980, 197 en 2000. Fortification (rempart) protohistorique à La Feyla. O. fit partie des Anciennes Terres (bannière du Bourg) dès 1442 au plus tard, des districts de La Roche (1798) et de Fribourg (1803-1848). Il releva de la paroisse de Praroman qui s'était détachée de celle d'Ependes en 1644. Le domaine de Sonnenwil abrita de 1886 à 1900 l'école d'agriculture (transférée à Grangeneuve), puis la Maison de la Sainte-Famille fondée en 1901 par le prévôt Hubert Savoy et l'abbé Pierre Biolley, qui accueillit une institution pour jeunes filles (cas sociaux) dès 1902, confiée à la congrégation des sœurs de la Sagesse; incendie en 1941. Transformé en institut pour enfants caractériels en 1976, il comprend aussi un foyer pour personnes âgées depuis 1983. La commune fut mise sous régie de 1942 à 1973, faute de candidats aux élections. Une fusion avec Praroman et les communes avoisinantes fut rejetée en 1973; le projet fut repris en 1996 et aboutit lors de la votation populaire de juin 2002. O. fournit un conseiller communal (exécutif) sur les neuf de la nouvelle commune du Mouret. Le village est resté agricole (élevage et cultures fourragères).


Bibliographie
– A. Lauper, Le Mouret, 2007

Auteur(e): Marianne Rolle