Lovens

Ancienne comm. FR., distr. de la Sarine, depuis 2001 comm. de La Brillaz avec Lentigny et Onnens. Village-rue à l'écart des voies de communication. Av. 1173 Lovens, ancien nom all. Loving. 128 hab. en 1811, 156 en 1850, 171 en 1900, 168 en 1950, 133 en 1960, 169 en 2000. Fragment de tuile romaine. En 1229, Aymon Ier de Montagny céda à l'abbaye d'Hauterive les terres qu'il possédait à L. En 1254, lorsque Aymon II prêta hommage à Pierre de Savoie, L. faisait partie de la seigneurie de Montagny. Le village fut ensuite intégré au bailliage de Montagny (1478-1798), puis au district de Fribourg (1798-1848). Du XIIe au XIVe s., la famille de L. est mentionnée comme bienfaitrice d'Hauterive. Au spirituel, L. releva de tout temps de la paroisse d'Onnens. La commune a gardé son caractère rural (industrie laitière, cultures fourragères) et connaît un développement résidentiel (quartier de villas) depuis les années 1990. L. est relié à Fribourg par une ligne d'autobus (1975).


Auteur(e): Marianne Rolle