Lentigny

Ancienne comm. FR, distr. de la Sarine dès 1848, depuis 2001 comm. de La Brillaz avec Lovens et Onnens, sur un crêt dans une plaine marécageuse à l'écart des voies de communication. 1142 Lintiniei, ancien nom all. Lentenach. 201 hab. en 1811, 246 en 1850, 408 en 1900, 440 en 1950, 638 en 2000. Trouvailles mésolithiques et néolithiques, deux tumulus hallstattiens, vestiges gallo-romains (villa ? atelier de potiers ?). Au XIIe s., les sires de Glâne, alliés aux Vilar Walbert, héritèrent de ceux-ci des terres à L. Le village faisait alors partie de la seigneurie de Montagny, puis fut intégré au bailliage de Montagny (1478-1798), ensuite aux districts de Payerne (1798-1803), Montagny (1803-1814) et Fribourg (1815-1848). Il fut incendié en 1447 par Fribourg lors du conflit avec la Savoie. Au spirituel, L. se sépara d'Onnens pour devenir paroisse en 1588. Le droit de collation relevait du couvent d'Hauterive. Chapelle citée avant 1173. Nouvel édifice (1639), remplacé par l'église Saint-Pierre-aux-Liens (1837-1840). Tuilerie (1869), transférée à Corbières dès 1931. Exploitation de tourbières jusqu'en 1945. Industrie de céramique fine (1946) devenue manufacture de porcelaine (1954-1961). Drainage des marais (1909, 1937 et 1945-1946). Village agricole et artisanal, L. s' est développé dès les années 1990 en commune résidentielle.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 7-8, 246-272
Fribourg illustré, 20, 1978, 49

Auteur(e): Marianne Rolle