No 2

Morax, René

naissance 11.5.1873 à Morges, décès 3.1.1963 à Morges, cath., de Mex (VD), citoyen d'honneur de Mézières (VD) en 1936 et de Morges en 1953. Fils de Marc-Jean, médecin cantonal, et de Marie Isabelle Reymond. Frère de Jean ( -> 1) et de Victor ( -> 3). Célibataire. Etudes de lettres à l'université de Lausanne. Séjours à Berlin, Paris et Londres. Sa mise en scène en 1903, à Mézières, du drame La Dîme, qu'il avait écrit pour le centenaire du canton de Vaud, lui valut la consécration internationale. Le succès de la Fête des vignerons de 1905, dont il avait assuré la direction artistique avec son frère Jean, renforça son engagement en faveur d'un théâtre suisse populaire de langue française. En 1908, il ouvrit à Mézières le Théâtre du Jorat, salle permanente tout en bois, pour laquelle il écrivit la majorité de ses pièces, souvent en collaboration avec des compositeurs, tel Gustave Doret. Cofondateur des Cahiers vaudois (1913). Un voyage en Inde avec le mécène Werner Reinhart en 1919 marqua l'ensemble de sa création et, en particulier, son œuvre la plus connue, Le roi David, drame biblique mis en musique par Arthur Honegger (1921). Prix dramatique de la Fondation Welti (1942), M. appartient aux pionniers du théâtre poétique francophone moderne.


Bibliographie
– P. Meylan, René Morax et son temps, 1973
– Francillon, Littérature, 2, 323-326, 334-336
René Morax, un théâtre pour le peuple, cat. expo. Morges, 2003
DTS, 1273-1274

Auteur(e): Michael Gautier / FP