No 1

Laban, Rudolf von

naissance 15.12.1879 à Bratislava,décès 1.7.1958 à Weybridge (Grande-Bretagne), cath., Hongrois. Fils de Rudolf, officier, et de Marie Bridling. ∞ 1) 1900 Martha Fricke, 2) 1910 Maja Lederer. L. vécut à Paris (1901-1904), puis, pendant quelques années instables, changea fréquemment de domicile. En 1910, L. fonda à Munich l'école de l'art du mouvement, qu'il établit à Zurich (1913-1919) et au Monte Verità d'Ascona pendant les mois d'été. A cette époque, il développa ses recherches sur la cinétique humaine dans le but de dégager la danse de la musique et d'en faire un mode d'expression autonome. Directeur de ballet du théâtre d'Etat de Berlin en 1930, il conçut la chorégraphie de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1936. En 1938, il émigra en Angleterre, où il se consacra surtout à l'étude des rythmes visant à l'amélioration de la productivité des travailleurs. Initiateur de la danse expressionniste moderne, L. tenta de la systématiser en la dotant d'une écriture spécifique, la "labanotation".


Oeuvres
Die Welt des Tänzers, 1920
Ein Leben für den Tanz, 1935
Bibliographie
– V. Preston-Dunlop, Rudolf Laban, 1998

Auteur(e): Andreas Schwab / DVU