15/04/2008 | communication | PDF | imprimer | 

Hirzel

Comm. ZH, distr. de Horgen, comprenant H.-Kirche, H.-Spitzen et H.-Höchi. En 1878, lors d'une rectification des frontières dans la zone de Spitzen, quelques fermes de Wädenswil et quatre de Horgen passèrent à H. 1269 Hirsol. Env. 800 hab. en 1678, env. 1300 en 1786, 1219 en 1850, 1154 en 1900, 977 en 1941, 1094 en 1950, 1900 en 2000.

Le site de H. (habitat dispersé apparu tardivement dans un environnement morainique) figure aux inventaires fédéraux des paysages et des zones marécageuses d'importance nationale; il est actuellement une aire de délassement de l'agglomération zurichoise. L'ouverture de la route du Gothard au début du XIIIe s., fit du chemin muletier Horgen-Zoug par H.-Höchi et Babenwag (Sihlbrugg) une voie commerciale importante vers la Suisse centrale et l'Italie. H. se situait en outre sur le chemin de pèlerinage Sihlbrugg-Einsiedeln (par H.-Spitzen). C'est le long de ces deux axes que s'établirent les premiers occupants (tandis que la construction de l'actuelle route de Zoug débuta en 1837). Englobé dans la forêt de l'Albis qui appartenait au Fraumünster de Zurich depuis 853, le territoire de H. fut rattaché au bailliage zurichois de Horgen en 1406 (celui de Spitzen au bailliage de Wädenswil en 1550). Une chapelle Saint-Nicolas, érigée au XVe s. en commémoration de la bataille de la Letzi de H. (1443), a aujourd'hui disparu. Zurich fit construire une église au-dessus de la chapelle en 1616-1617 (paroisse érigée en 1620). Un bâtiment scolaire est attesté en 1660. H. se sépara de la commune de Horgen en 1773. Outre l'agriculture (élevage et production laitière, céréales et cultures fruitières) et l'artisanat, l'industrie textile à domicile (coton, soie) constitua au XVIIIe s. et jusqu'à la fin du XIXe une importante source de revenus; sa disparition provoqua une baisse marquée de la population. Une laiterie fut fondée en 1869; elle cessa son activité en 2005. La part du secteur primaire chuta dès 1950 (9% en 2000). Une église catholique fut consacrée en 1946 (reconstruite en 1991). L'arrivée de l'autoroute A3 (1966) provoqua un boom de la construction et une augmentation de la population; le trafic sur la route de Zoug, qui relie l'A3 et l'A4a (ouverte jusqu'à Sihlbrugg en 1979), connut un accroissement d'environ 600% entre 1965 et 1990. Le Musée Johanna Spyri a été ouvert en 1981.


Bibliographie
– J. Winkler, Der Hirzel, 1974 (31989)

Auteur(e): Jürg Winkler / PL