No 3

Düggelin, Werner

naissance 7.12.1929 à Zurich, sans confession, de Galgenen. Fils de Josef, député au Grand Conseil et maître menuisier. Ecoles à Siebnen, Engelberg, Trogen et Neuchâtel. Etudes inachevées de langue et littérature romanes à l'université de Zurich (1947-1949). Eclairagiste au Schauspielhaus de Zurich (1948-1949), directeur d'un théâtre à Asnières, près de Paris (1949-1950), assistant du réalisateur Roger Blin (1950-1952), metteur en scène indépendant en Suisse et à l'étranger (1952-1963), régisseur du Schauspielhaus de Zurich (1963-1968). D. fut de 1968 à 1975 le directeur du théâtre de Bâle, qui connut alors une période florissante. Avec une troupe d'excellente qualité, il y créa des mises en scène engagées qui s'en prenaient à l'esprit du temps et dérangeaient par leurs provocations. Redevenu metteur en scène indépendant en 1975, il dirigea parallèlement le Centre culturel suisse à Paris (Poussepin) de 1989 à 1991. Parmi ses mises en scène les plus remarquables, il faut mentionner Urfaust de Goethe (Darmstadt, 1954), Cenodoxus de Jakob Bidermann (Munich, 1958), Qui a peur de Virginia Woolf ? d'Edward Albee (Hambourg, 1963), Fin de partie de Samuel Beckett et Le misanthrope de Molière (tous deux à Zurich, respectivement en 1994 et 1997). Il réalisa notamment pour la télévision l'Histoire du soldat de Ramuz (1975), L'Araignée noire de Jeremias Gotthelf (1986) et un Hommage à Tinguely (1989). D. a collaboré avec divers artistes suisses comme Eva Aeppli, Bernhard Luginbühl, Schang Hutter et Jean Tinguely. Il est depuis 1971 membre de l'Académie allemande des arts de la scène. Lauréat de l'Anneau Hans-Reinhart en 1987. Prix culturel de la ville de Bâle en 1995.


Bibliographie
– B. Ashoff, Die Basler Theater unter Werner Düggelin im Kulturprofil der Schweiz (1968-1975), 1977
Mimos, no 2, 1987

Auteur(e): Hansruedi Lerch / LA