• <b>Gustave Doret</b><br>Photographie du compositeur vers 1920 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Archives musicales).

No 1

Doret, Gustave

naissance 20.9.1866 à Aigle, décès 19.4.1943 à Lausanne, prot., de Lutry et Cully, bourgeois d'honneur d'Aigle en 1943. Fils de Paul, et de Marie Girard. Célibataire. Leçons de violon et de théorie chez Justin Bischoff et Henri Plumhof. Gymnase littéraire et scientifique et immatriculation (1884) à la faculté des sciences à Lausanne. S'étant décidé pour une carrière musicale, D. se rendit en 1887 à l'école supérieure de musique de Berlin et, la même année, au conservatoire de Paris, où il étudia l'harmonie avec Théodore Dubois, la composition avec Jules Massenet et le violon avec Martin Marisk. Les deux premiers, mais surtout Camille Saint-Saëns et César Franck, l'influencèrent durablement. En 1893-1895, il fut nommé chef d'orchestre adjoint aux Concerts d'Harcourt et plus tard aussi à la Société nationale de musique de Paris. Il acquit très vite une notoriété internationale et défendit la musique française fin de siècle et les compositeurs suisses. Directeur musical de l'Opéra-Comique dès 1907, correspondant musical à Paris du Berliner Tagblatt (1910-1914). De 1914 à 1929, il donna des cours au conservatoire de Genève. Dans ses écrits et dans ses compositions, comme Les sept paroles du Christ (1895), Les armaillis (1902), la Fête des vignerons de 1905 et celle de 1927, D. rejeta catégoriquement la musique d'avant-garde du début du XXe s. Il s'efforça de promouvoir une culture musicale romande et de donner un répertoire de haute qualité aux harmonies et aux chorales. Il réclama en outre une meilleure formation musicale des instituteurs. Il collabora fréquemment avec l'écrivain René Morax pour le Théâtre du Jorat. Ses activités lui valurent de nombreuses distinctions (membre d'honneur de Zofingue et de la Confrérie des vignerons, officier de la Légion d'honneur).

<b>Gustave Doret</b><br>Photographie du compositeur vers 1920 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Archives musicales).<BR/>
Photographie du compositeur vers 1920 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Archives musicales).
(...)


Oeuvres
Musique et musiciens, 1915
Fonds d'archives
– Fonds, BCUL
Bibliographie
– P. Pellizzari, éd., Gustave Doret, 2 vol., 1990

Auteur(e): Helga M. Craubner / WW