11/08/2005 | communication | PDF | imprimer | 

Corpataux

Ancienne comm. FR, distr. de la Sarine dès 1848, rive gauche de la Sarine, comprenant le hameau de la Tuffière. Comm. de C.-Magnedens depuis 1999. XIIe s. Corpastur ou Corpastor. 232 hab. en 1811, 321 en 1850, 226 en 1900, 404 en 1950, 359 en 1960, 514 en 1990. Vestiges de La Tène (tombe avec monnaie d'or helvète), de la période romaine (villa du ler s. apr. J.-C.) et du haut Moyen Age (tombes à dalles). C. fit partie de la seigneurie d'Arconciel-Illens jusqu'à la conquête de celle-ci par les Fribourgeois (1475). Rattaché au bailliage d'Illens jusqu'en 1798, au district de Farvagny de 1798 à 1848. Chapelle filiale de la paroisse d'Ecuvillens; depuis 1907, C. forme une paroisse avec Magnedens (église néo-gothique Saint-Jean-Baptiste consacrée en 1912). Des moulins à foulons sont attestés à la Tuffière dès le XIIe s.; ils cessent d'être exploités avant 1940. Le hameau est aussi connu jusqu'au XXe s. pour sa carrière de tuf. La construction du pont (suspendu, 1836; ouvrage actuel en béton) améliora les communications avec la rive droite de la Sarine. Entreprise du bois puis, vers 1950, pisciculture et entreprise de construction; fabrique d'éléments en ciment et exploitation d'une gravière après 1960. L'ouverture de l'autoroute A12 a accéléré la diversification économique aux dépens du secteur primaire et C. devient un village résidentiel.


Fonds d'archives
– Fichier, AEF
Bibliographie
Annu. statistique du canton de Fribourg, 1971-1993

Auteur(e): Michel Charrière