• <b>Marie Heim-Vögtlin</b><br>La doctoresse (à droite) dans la pouponnière de la maternité de l'école d'infirmières de Zurich, dont elle était la directrice. Photographie, début du XX<SUP>e</SUP> siècle (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).

No 11

Heim [-Vögtlin], Marie

naissance 7.10.1845 à Bözen, décès 7.11.1916 à Zurich, prot., de Saint-Gall et Zurich. Fille de Julius Daniel Vögtlin, pasteur, et d'Henriette Benker. ∞ 1875 Albert Heim ( -> 1). H. grandit à Bözen où elle reçut une instruction privée. Après un séjour en Suisse romande, elle s'occupa du ménage de son père devenu veuf et prépara en autodidacte sa maturité qu'elle comptait faire suivre d'études de médecine, décision qui scandalisa. Ce n'est qu'après avoir reçu l'approbation de son père qu'elle fut la première Suissesse, en 1868, à s'immatriculer à la faculté de médecine de l'université de Zurich. Après avoir passé l'examen d'Etat en 1873, elle devint assistante à Leipzig et à la maternité royale de Dresde. En 1874, elle obtint son doctorat et ouvrit un cabinet de gynécologie à Zurich, autre première pour une femme. Elle poursuivit son activité professionnelle même après la naissance de ses trois enfants. En 1896, elle devint membre de la commission médicale de la Société d'utilité publique des femmes suisses qui, sous la direction d'Anna Heer, projeta la création d'une école d'infirmières à Zurich. Après l'ouverture de celle-ci en 1901, H. fut membre du comité de la fondation et sa trésorière et elle dirigea jusque peu avant sa mort la pouponnière de la maternité liée à l'école. Jouissant d'une excellente réputation, H. fut très aimée, d'autant plus qu'elle était toujours sensible à la détresse sociale de ses patientes. Constamment consciente de son rôle de pionnière, elle sympathisa avec le mouvement féministe et encouragea dans des publications et des conférences la prise de conscience publique de la santé.

<b>Marie Heim-Vögtlin</b><br>La doctoresse (à droite) dans la pouponnière de la maternité de l'école d'infirmières de Zurich, dont elle était la directrice. Photographie, début du XX<SUP>e</SUP> siècle (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).<BR/>
La doctoresse (à droite) dans la pouponnière de la maternité de l'école d'infirmières de Zurich, dont elle était la directrice. Photographie, début du XXe siècle (ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv).
(...)


Oeuvres
Die Pflege des Kindes im ersten Lebensjahr, 1898
Fonds d'archives
– Gosteli-Stiftung, Worblaufen
Bibliographie
– J. Siebel, Das Leben von Frau Dr. Marie Heim-Vögtlin, 1919
– Ch. Lange-Mehnert, Marie Heim-Vögtlin und Franziska Tiburtius: erste Ärztinnen im Zeitalter der naturwissenschaftlichen Medizin, 1989

Auteur(e): Regula Ludi / WW