No 5

Rikli, Martin

naissance 19.1.1898 à Zurich, décès 6.4.1969 à Zurich, prot., de Bâle, Wangen an der Aare et Zurich. Fils de Martin Albert ( -> 6). Frère d'Erika ( -> 3). ∞ 1957 Ingeborg Heckmann. Etudes de physique et de chimie à l'EPF de Zurich et à Dresde. La thèse de R., consacrée à la photochimie, lui permit de trouver un emploi de collaborateur scientifique chez Zeiss Ikon à Dresde. En 1927, il ramena d'une expédition en Afrique un film documentaire dont le succès lui ouvrit les portes des studios de l'UFA. Engagé par le département des films culturels (1928), il voyagea en Afrique du Nord, en Extrême-Orient et en Abyssinie, où il fut correspondant de guerre au service de la propagande. Il tourna également des films militaires nazis ainsi que des documentaires sur des sujets techniques et de sciences naturelles. En 1944, pressentant la défaite allemande, il revint à Zurich, où il ouvrit un laboratoire de photographie couleurs et produisit quelques films éducatifs. R. passe pour le documentariste le plus doué et le plus engagé du régime nazi après Leni Riefenstahl.


Bibliographie
– H.J. Brandt, «Dr. Martin Rikli», in Filmfaust, 36, 1983, 45-55

Auteur(e): Michael Gautier / VW