23/05/2011 | communication | PDF | imprimer | 

Sâles (Gruyère)

Ancienne comm. FR, distr. de la Gruyère, ayant fusionné en 2001 avec Maules, Romanens et Rueyres-Treyfayes pour former la comm. de Sâles. 1177 Cella de Sale. 368 hab. en 1811, 383 en 1850, 443 en 1900, 574 en 1950, 589 en 2000. Possessions de l'hospice du Grand-Saint-Bernard à S. confirmées en 1177 par le pape Alexandre III. Dès la fin du XIIIe s., S. fit partie de la seigneurie de Vaulruz, devenue bailliage de Fribourg en 1538, puis de 1798 à 1848 du district de Bulle. La paroisse comprend Maules, Romanens et Rueyres-Treyfayes. La collature appartint au Grand-Saint-Bernard, puis au gouvernement (dès 1538) et au chapitre Saint-Nicolas (dès 1603) de Fribourg. Eglise Saint-Etienne de 1640 (nouvelle nef en 1957). Orphelinat dès 1880. Industrie de la paille au XIXe s. Station ferroviaire de la ligne GFM Bulle-Romont (1868). Les cultures céréalières, importantes dans le passé, ont été supplantées par l'élevage et les cultures fourragères. Le secteur secondaire a connu un certain développement: fabrique de produits textiles (1957-1969), Bumotec SA (machines-outils, depuis 1977). La tourbière des Mosses figure à l'inventaire des hauts-marais d'importance nationale depuis 1991.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 11, 73-100
La Liberté, 18.9.1969
Fribourg illustré, 13, 1978, 5-10
– D. Kolly, Das Moor von Sâles, mém. lic. Fribourg, 1991
– A. Hehli, Le paupérisme rural en Gruyère 1880-1930, mém. lic. Fribourg, 2003

Auteur(e): Marianne Rolle