31/08/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Romanens

Ancienne comm. FR, distr. de la Gruyère, sur le versant sud du Gibloux, ayant fusionné en 2001 avec Maules, Rueyres-Treyfayes et Sâles (Gruyère) pour former la comm. de Sâles. 1380 (?) Romanens, ancien nom all. Romaning. 193 hab. en 1811, 227 en 1850, 320 en 1880, 314 en 1900, 236 en 1950, 154 en 1980, 256 en 2000. Nécropole burgonde (avec plaques-boucles de ceinture damasquinées). R. appartint tout d'abord à la seigneurie de Maules; puis, en coseigneurie, à Guy de Montagny au début du XIIIe s.; à Antoine de la Tour, seigneur d'Illens et, dès 1387, aux Champion, châtelains de Vaulruz. En 1538, leurs descendants vendirent R. à Fribourg avec toute la seigneurie de Vaulruz. R. fit dès lors partie du bailliage de Vaulruz jusqu'en 1798, fut ensuite incorporé au district de Bulle (1798-1848), puis à celui de la Gruyère. R. a toujours fait partie de la paroisse de Sâles. R. était connu pour la fabrication des tuiles, le tressage de la paille, la boissellerie et l'élevage. Au début du XXIe s., R. est encore agricole avec des navetteurs se rendant notamment à Romont, Bulle et Châtel-Saint-Denis. Le renouveau démographique a permis la réouverture d'une école.


Auteur(e): François Genoud