• <b>Kurt Gloor</b><br>Le cinéaste zurichois, à gauche, et l'acteur Ettore Cella, photographiés en août 1977 pendant le tournage de la fiction télévisée <I>Em Lehme si Letscht</I> (Lehmann fait son dernier jour de travail)  © KEYSTONE/Photopress.

No 4

Gloor, Kurt

naissance 8.11.1942 à Zurich,décès 20.9.1997 à Zurich, sans confession, de Birrwil. Fils de Kurt, inspecteur d'assurances, et d'Irma Surbeck. ∞ Verena Christen. Ecole des arts appliqués et apprentissage de graphiste à Zurich. Assistant opérateur pour des films publicitaires, puis réalisateur et producteur indépendant, propriétaire d'une société de production (1969). Proche du nouveau cinéma suisse, G. réalisa des documentaires de critique sociale, notamment Les jardiniers du paysage (1969) et Les enfants verts (1971). Son premier long métrage, Die plötzliche Einsamkeit des Konrad Steiner (1976), fut très apprécié. Après plusieurs films de fiction, il ne produisit plus, dès 1993, que des documentaires pour la télévision suisse alémanique. Il a écrit en outre des articles pour la NZZ et la Weltwoche. G. croyait en la force révolutionnaire du cinéma et voulait sensibiliser le public à la situation des opprimés, des marginaux et des dépendants. Prix du cinéma de la Ville de Zurich en 1977.

<b>Kurt Gloor</b><br>Le cinéaste zurichois, à gauche, et l'acteur Ettore Cella, photographiés en août 1977 pendant le tournage de la fiction télévisée <I>Em Lehme si Letscht</I> (Lehmann fait son dernier jour de travail)  © KEYSTONE/Photopress.<BR/>
Le cinéaste zurichois, à gauche, et l'acteur Ettore Cella, photographiés en août 1977 pendant le tournage de la fiction télévisée Em Lehme si Letscht (Lehmann fait son dernier jour de travail) © KEYSTONE/Photopress.
(...)


Bibliographie
NZZ, 25.9.1997

Auteur(e): Felix Aeppli / ME