23/11/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Pâquier, Le (FR)

Comm. FR, distr. de la Gruyère, au pied du versant nord du Moléson. 1637 Pasquier. 232 hab. en 1811, 301 en 1850, 392 en 1900, 491 en 1950, 532 en 1980, 933 en 2000. Le P. fit partie du comté de Gruyère, puis des bailliage (1555) et district fribourgeois de Gruyère (1798). Les communiers du P., des Chavonnes et des Carrets constituèrent une commune rurale (1539); les hameaux de Prachaboud et des Albergeux s'y rattachèrent plus tard. Le P. faisait partie de la châtellenie de La Tour-de-Trême, rattachée à la bannière de Gruyère. En 1827, La Tour-de-Trême et Le P. furent séparés pour former deux communes politiques. Au spirituel, Le P. releva de Bulle, puis de Gruyères (1254) et fut érigé en paroisse en 1919; la chapelle de la Sainte-Trinité (1612) fut remplacée par la chapelle, puis église paroissiale Saint-Théodule, construite en 1843-1844; un couvent de sœurs carmélites ouvrit en 1936. Les bains de Montbarry, exploités dès la fin du XVIIIe s. (Grand Hôtel Kurhaus en 1892) furent vendus à la congrégation des sœurs de la Retraite chrétienne (1928). Station sur la ligne ferroviaire Bulle-Montbovon (1903). Entreprise de construction Jean Pasquier SA (1926): ateliers mécaniques et ébénisterie. Autrefois agricole, la commune s'est transformée en localité résidentielle.


Bibliographie
– P. de Zurich, «Développement hist. de l'organisation administrative des communes de La Tour-de-Trême et du Pâquier», in Ann. frib., 36, 1948, 41-69
HS, VI, 1135-1136
– J. Dubas, Une hist. d'eaux au pays de Fribourg, 1991, 43-53
– M. Pasquier, Chronique de mon village, 1992

Auteur(e): Marianne Rolle