No 5

Brocher, Jean

naissance 23.05.1899 à Vandœuvres, décès 10.12.1979 à Vésenaz (comm. Collonge-Bellerive), prot., de Carouge (GE). Fils de Frank, médecin, et d'Eva Ramu. ∞ Madeleine Bret, fille de Théodore, pasteur. Diplôme d'ingénieur de l'école d'ingénieurs de l'université de Lausanne (1921). Dès 1922, B. entreprend des tournées cinématographiques en Suisse romande sous l'égide du Cinéma scolaire et populaire, puis de la Commission des cinémas populaires qu'il fonde en 1928. Son répertoire combine "bon cinéma" et thèmes chers aux sociétés d'utilité publique (lutte contre l'alcoolisme, promotion du suffrage féminin, etc.). Pour transmettre le message, il passe à la réalisation, diffusant sa production dans le même cadre extra-commercial: documentaires, montages d'actualités et seize films de fiction de moyen et long métrage (1924-1963). Membre de la commission cantonale genevoise de contrôle des films (de 1934 jusque dans les années 1950), de l'Association suisse des producteurs de films (membre fondateur en 1934), de la Chambre suisse du cinéma (1942-1950). Chroniqueur de cinéma, puis de télévision dans la Vie protestante (1938-1970).


Bibliographie
– R. Cosandey, «Jean Brocher», in 19-39. La Suisse romande entre les deux guerres, 1986, 259-261
– P.-E. Jaques, Jean Brocher et les Cinémas populaires romands, mém. lic. Lausanne, 1995

Auteur(e): Roland Cosandey