No 1

Muoth, Giachen Caspar

naissance 29.9.1844 à Breil/Brigels, décès 6.7.1906 à Coire, cath., de Breil/Brigels. Fils de Gion Mattiu, paysan, et de Maria Monica Cristgina Tuor. Célibataire. Ecole élémentaire à Breil/Brigels, école municipale de Feldkirch (1859-1860), classe réale à l'école du couvent de Disentis (1861-1862), collège de Schwytz (1863-1864), gymnase de langue allemande à Fribourg (1865-1867), études à Lausanne (1867-1868), études d'histoire, de philologie et de philosophie à l'université de Munich (1868-1873). Professeur d'histoire, d'allemand et de langues anciennes à l'école cantonale de Coire (1873-1905), de rhéto-romanche dès 1895. M. acquit sa renommée de poète en 1868 grâce à l'idylle Las spatlunzas, publiée en 1872; la même veine paysanne lui inspira A mesiras (1896) et Il Gioder (1886). L'histoire lui fournit la matière de La vusch de S. Gliezi (1872), La dertgira nauscha de Vallendau (1450) (1882), Igl eremit S. Sigisbert (1885), Il tirann Victor (1887) et La vendetga dils Grischs (1893). Le chef-d'œuvre de M. est Il Cumin d'Ursèra de 1425 (1896). Romontsch u Tudesc (1893) et Grammatica romontscha-tudestga [...] (1890) traitent de questions linguistiques. M. exprima son inquiétude au sujet du rhéto-romanche dans Al pievel romonsch (1887). M. défendait une histoire mettant l'accent sur les langues et les traditions populaires et jouissait d'une grande autorité dans le domaine de l'histoire grisonne du Moyen Age (Churrätien in der Feudalzeit, 1902). Appelé prenci-poet (prince des poètes), il est considéré comme l'auteur épique rhéto-romanche le plus inspiré du XIXe s.


Oeuvres
– I. Camartin, L. Tuor, éd., Ovras da Giacun Hasper Muoth en 6 toms, 1994-2000
Bibliographie
– Bezzola, Litteratura, 344-356
– G. Deplazes, Funtaunas, 3, 1990, 142-154
– G. Deplazes, Die Rätoromanen, 1991, 115-146
– G. Deplazes, «Giacun Hasper Muoth 1844-1906», in La spina ella spatla, 2001, 61-84

Auteur(e): Ursina Guldemond-Netzer / EVU