No 1

Bifrun, Jachiam

naissance 8.4.1506 à Samedan, décès 13.12.1572. Fils de Johannes, notaire, amman, futur podestat de Tirano, et d'Ursina Tütschett. ∞ 1531 Anna Andreola. Dès 1518, B. suivit l'école latine de Zurich, où il entra en contact avec la Réforme. Après des études de droit à Paris (1523-1526), il devint notaire dans la Valteline en 1527. Il revêtit plusieurs fois la charge de landamman de la Haute-Engadine entre 1532 et 1556 et celle de juge entre 1537 et 1558. En 1556, il rédigea en latin une notice sur les produits laitiers qui parut en 1563 chez Jacob Gessner dans l'Ars magirica de Iodochus Willichius Raselli. Partisan de la France, il se vit confisquer en 1565 dix-huit vaches, trois bœufs et du foin pour n'avoir pu s'acquitter immédiatement d'une amende de 340 florins. Ce renseignement et d'autres d'intérêt historique et culturel se trouvent consignés dans une brève autobiographie en latin.

B. fut l'un des principaux propagateurs grisons de la Réforme, introduite à Samedan en 1551. Il publia en 1552 le premier ouvrage imprimé en langue romanche, la Fuorma, traduction du catéchisme de Coire destinée à initier les jeunes à la foi réformée, complétée d'un abécédaire, la Taefla. Son principal mérite est cependant d'avoir édité à ses propres frais en 1560 sa traduction du Nouveau Testament, basée sur la version latine d'Erasme (1521). B. créa ainsi la langue littéraire romanche, dont il n'existait encore aucun dictionnaire. Fréquemment honoré à ce titre, il n'avait pourtant cherché qu'à se mettre, en humaniste, au service de la Réforme. Son écriture trahit les difficultés de ce travail de pionnier: parfois les formes et les constructions latines sont reprises telles quelles, d'où des embarras de syntaxe. Cette traduction n'en atteignit pas moins son but, en raison, notamment, de la longue tradition orale sur laquelle elle s'appuyait.


Bibliographie
Bedeutende Bündner aus fünf Jahrhunderten, 1, 1970, 84-94
– C. Bonorand, H.-P. Schreich, Die Engadiner Reformatoren Philipp Gallicius, Jachiam Tütschett Bifrun, Durich Chiampell, 1987

Auteur(e): Ottavio Clavuot / WW