• <b>Rudolf Steiner</b><br>Portrait vers 1920 par le photographe saint-gallois  Otto Rietmann (Philosophisch-Anthroposophischer Verlag Goetheanum) © KEYSTONE.

No 52

Steiner, Rudolf

naissance 27.2.1861 à Kraljevec (Autriche-Hongrie, auj. Croatie),décès 30.3.1925 à Dornach, cath., de Kraljevec. Fils de Johann, chef de gare, et de Franziska Blie. ∞ 1) 1899 Anna Schultz, veuve Eunike, 2) 1914 Marie von Sivers ( -> 46). Etudes à la haute école technique de Vienne (1879-1883, sans diplôme), doctorat en philosophie à Rostock (1891). S. travailla sur les écrits de Goethe (1883-1890), collabora à Weimar (Archives Goethe et Schiller) à l'édition dite de la grande duchesse Sophie des œuvres de Goethe (1890-1897), fut chargé de cours à l'université populaire de Berlin (1899-1904), secrétaire général de la section allemande de la Société théosophique (1902-1913), rédacteur et éditeur des magazines Luzifer, puis Luzifer-Gnosis à Berlin (1903-1908). Cofondateur de l'institut de clinique thérapeutique et de Weleda SA à Arlesheim (1921), S. développa dès 1924 l'agriculture biodynamique (Demeter).

Dès 1901, S. préconisa une science approfondie par le recours à l'expérience mystique contrôlée et à la méditation (Anthroposophie). Il fonda à Berlin en 1913 la Société anthroposophique et à Dornach en 1923 la Société anthroposophique universelle, qu'il dirigea. A partir de 1913, il développa l'eurythmie, art du mouvement. Cette même année, il fit construire à Dornach le premier Goetheanum - qui sera ravagé par un incendie en 1922 - où il s'installa en 1914. Il ouvrit à Stuttgart en 1919 la première école S.; le premier établissement de ce type en Suisse fut créé à Bâle en 1926. C'est au Goetheanum, en 1923, que S. jeta les bases de l'Université libre de science de l'esprit, en prit la direction et la compléta en 1924 d'un institut de pédagogie curative. En 1924, il dressa les plans du second Goetheanum, construit après sa mort et inauguré en 1928. L'étendue et l'universalité de ses connaissances comme sa spiritualité firent de S. un inspirateur dans presque tous les domaines; ses préceptes demeurent des références pour la pédagogie, la thérapie et l'agriculture. L'analyse existentielle de Viktor Frankl et la vaste pensée de Karl Jaspers présentent quelques similitudes avec les idées de S.

<b>Rudolf Steiner</b><br>Portrait vers 1920 par le photographe saint-gallois  Otto Rietmann (Philosophisch-Anthroposophischer Verlag Goetheanum) © KEYSTONE.<BR/>
Portrait vers 1920 par le photographe saint-gallois Otto Rietmann (Philosophisch-Anthroposophischer Verlag Goetheanum) © KEYSTONE.
(...)


Oeuvres
Une autobiographie, 1929 (all. 1925, 92000)
Fonds d'archives
– Rudolf Steiner Archiv, Dornach
Bibliographie
– H. Hasler, éd., Rudolf Steiner über die Schweiz, 1988
– Ch. Lindenberg, Rudolf Steiner, 2 vol., 1997
– R. Schmidt, Rudolf Steiner und die Anfänge der Theosophie, 2010

Auteur(e): Alexander G. Höhne / DVU