• <b>Jean Piaget</b><br>Le spécialiste de la psychologie de l'enfant dessiné en 1939 par  Oscar Lazar (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).

No 5

Piaget, Jean

naissance 9.8.1896 à Neuchâtel, décès 16.9.1980 à Genève, prot., de La Côte-aux-Fées. Fils d'Arthur ( -> 2). ∞ Valentine Châtenay. Etudes à Neuchâtel; docteur ès sciences en 1918. Chef de travaux (1921-1925), puis directeur (dès 1933) de l'Institut Jean-Jacques Rousseau (Genève). Professeur de psychologie, sociologie et philosophie des sciences à l'université de Neuchâtel (1925-1929). Professeur d'histoire de la pensée scientifique (1929-1939), de sociologie (1939-1952), de psychologie expérimentale (1940-1971) à l'université de Genève. Directeur du Bureau international d'éducation (1929-1967). Fondateur et directeur du Centre international d'épistémologie génétique (1955-1980, fermé en 1984).

<b>Jean Piaget</b><br>Le spécialiste de la psychologie de l'enfant dessiné en 1939 par  Oscar Lazar (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).<BR/>
Le spécialiste de la psychologie de l'enfant dessiné en 1939 par Oscar Lazar (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).
(...)

Guidé par le naturaliste Paul Godet, P. entame en 1909 une précoce carrière de spécialiste en taxinomie malacologique qui s'achève en 1918 avec sa thèse. Dès 1912, il élabore une métaphysique évolutionniste et immanentiste influencée par la philosophie d'Henri Bergson et le protestantisme libéral. Pendant la Première Guerre mondiale, il sympathise avec les socialistes-chrétiens, est membre actif de l'Association chrétienne suisse d'étudiants et rêve de travailler à une "nouvelle naissance" du christianisme capable de régénérer la société toute entière. Son bergsonisme s'atténue au contact du philosophe Arnold Reymond au gymnase de Neuchâtel, mais les idées d'évolution et d'immanence restent la clé de sa vision du monde. Dès 1918 (dans son roman autobiographique Recherche), il identifie la vie à l'assimilation et pense les phénomènes organiques, psychologiques et sociaux en termes d'équilibre entre tout et parties. Il s'intéresse à la psychanalyse, dont il approfondit la connaissance théorique et pratique à Zurich pendant un semestre en 1919. C'est à Paris (1919-1921) qu'il adopte définitivement une approche historico-critique inspirée de Léon Brunschvicg, et qu'il découvre la méthode "clinique" d'examen des sujets et la psychologie de l'enfant comme moyen d'élaborer une "épistémologie génétique". Dans ses cinq premiers livres (1923-1932), il étudie chez l'enfant d'âge scolaire le langage, le raisonnement, la représentation du monde, les théories de la causalité et le jugement moral. A la même époque, il s'occupe également de questions biologiques, sociologiques, épistémologiques et religieuses.

P. fonde trois de ses livres les plus importants, sur la naissance de l'intelligence (1936), la construction du réel (1937) et la formation du symbole (1945), sur l'observation de ses trois enfants de la naissance à 7 ans environ. Le premier de ses nombreux travaux avec Bärbel Inhelder sur les "opérations" et les "structures" cognitives paraît en 1941. Son ouvrage philosophique capital en trois tomes, Introduction à l'épistémologie génétique, date de 1950. P. reste un auteur prolifique jusqu'à la fin de sa vie. Outre de nombreuses recherches empiriques, il publie des mises au point de sa pensée théorique, telles que Biologie et connaissance (1967), L'équilibration des structures cognitives (1975) et Psychogenèse et histoire des sciences (posthume, 1983).

P. a exercé une influence déterminante sur toutes les sciences humaines. Dès les années 1920, son originalité est reconnue par les psychologues, ainsi que par les pédagogues favorables à l'"école active" (Reformpädagogik, progressive education). Mais c'est à partir de sa redécouverte aux Etats-Unis dans les années 1960 que son œuvre contribue à refaçonner entièrement le domaine de la psychologie développementale, à lancer la vogue de la psychologie cognitive et à introduire une orientation "constructiviste" dans certains champs de l'éducation et de la philosophie contemporaines.


Oeuvres
La psychologie de l'intelligence, 1947
La psychologie de l'enfant, 1966
L'épistémologie génétique, 1970
– «Autobiogr.», in Cah. Vilfredo Pareto, 1976, no 38-39, 1-43
Fonds d'archives
– Arch. Jean Piaget, Genève
Bibliographie
– A.M. Battro, Dict. d'épistémologie génétique, 1966
Cat. des Arch. Jean Piaget, 1975- (sous des titres différents)
– H. Gruber, J. Vonèche, The Essential Piaget, 1977
– J.J. Ducret, Jean Piaget savant et philosophe: les années de formation, 1984
– M. Chapman, Constructive Evolution, 1988
Bibliogr. Jean Piaget, 1989
– F. Vidal, Piaget before Piaget, 1994
– R. Kohler, Jean Piaget, 2008

Auteur(e): Fernando Vidal