No 1

Inhelder, Bärbel

naissance 15.4.1913 à Saint-Gall, décès 16.2.1997 à Viège, prot., de Sennwald. Fille d'Alfred, professeur de biologie à l'école normale de Rorschach, et d'Elsa Spannagel. Célibataire. Ecole normale à Rorschach, études de psychologie à Genève dès 1932, doctorat chez Jean Piaget (1943). I. organisa le premier service psychologique scolaire du canton de Saint-Gall (1939-1943), puis fut dès 1948 professeur de psychologie de l'enfant à Genève. Après la retraite de Piaget, elle lui succéda à la chaire de psychologie génétique et expérimentale (1971-1983). C'est à cette époque qu'elle dirigea un projet interculturel de développement cognitif en Côte d'Ivoire. I. fonda les Archives Jean Piaget à Genève (1974). Ses publications sur le développement cognitif de l'enfant, notamment la représentation de l'espace, de la quantité et du temps selon les âges, ainsi que la structure des opérations formelles, furent traduites dans de nombreuses langues. Présidente de la Société suisse de psychologie, premier membre féminin du Fonds national suisse de la recherche scientifique. I. se vit gratifier d'un grand nombre de prix, d'honneurs et de titres universitaires, dont onze doctorats honoris causa (1964-1996).


Oeuvres
– avec J. Piaget, La représentation de l'espace chez l'enfant, 1948 (21992)
– avec J. Piaget, Le développement des quantités physiques chez l'enfant, 1941, (21962)
Mit Jean Piaget arbeiten: Bärbel Inhelder, 1997 (autobiogr.; textes all. et franç.)
Fonds d'archives
– Arch. Jean Piaget, Genève
Bibliographie
– A. Tryphon, «Bärbel Inhelder», in Bedeutende Psychologinnen, éd. S. Volkmann-Raue et al., 2002, 201-214

Auteur(e): Hansjörg Znoj / FS