No 1

Ferrière, Adolphe

naissance 30.8.1879 à Genève, décès 16.6.1960 à Genève, prot., de Genève. Fils de Frédéric Auguste, vice-président du CICR, et d'Adolphine Faber. ∞ Isabelle Bugnion. Atteint de surdité partielle dès 1893, puis complète dès 1921. Etudes de zoologie à Genève, stagiaire à l'école nouvelle Hermann Lietz (Haubinda, Thuringe), doctorat en sociologie (1902). Fondateur en 1899 du Bureau international des Ecoles nouvelles, centre de documentation pour les réformes de l'éducation, participant à la fondation de l'école nouvelle de Glarisegg (1902), privat-docent à Genève (1909), professeur à l'institut Jean-Jacques Rousseau (1912-1922), maître à l'institut Les Pléiades, près de Blonay (1913-1920), directeur de sa propre école à Bex (1920-1921). Cofondateur de la Ligue internationale pour l'éducation nouvelle et rédacteur de son organe Pour l'ère nouvelle (1921). Auteur de nombreux ouvrages et articles, F. s'intéressa à la psychologie religieuse et soutint la responsabilisation des élèves ainsi que la réforme des méthodes pédagogiques.


Oeuvres
Ecole active, 1922
Bibliographie
Hommage au pédagogue Adolphe Ferrière (1869-1960), [1979]
– H.-U. Grunder, Von der Kritik zu den Konzepten, 1986

Auteur(e): Hans-Ulrich Grunder / ME