Echarlens

Comm. FR, distr. de la Gruyère. Village situé à proximité de la A12 et de la route Bulle-Fribourg. 855 Escarlingus ou Escarlinges. 518 hab. en 1811, 440 en 1850, 446 en 1900, 426 en 1950, 337 en 1970, 552 en 2000. Villa aux Appraleys, du Ier au IIIe s. E. appartint notamment aux seigneurs d'Everdes. Ruines du château. Propriété de l'Etat de Fribourg depuis 1475, il fut la résidence du châtelain d'Everdes jusqu'en 1547. La localité fit partie des bailliages d'Everdes-Vuippens jusqu'en 1798, du district de Bulle jusqu'en 1848. E. fut érigé probablement à la fin du XIe s. en paroisse. L'église de 1626, désaffectée, côtoie la nouvelle, érigée de 1924 à 1927 par Fernand Dumas. Le village a connu un essor de la construction à la fin des années 1980 par la création du quartier de Montmelley et dans les années 1990 par celle des quartiers Bocherens et Outre le Pont. Commune longtemps agricole. Sur 299 personnes actives domiciliées dans la commune en 2000, les trois quarts étaient des navetteurs.


Bibliographie
– E. Ottoz, «Souvenirs d'enfance», in Bull. paroissial d'Echarlens, sept. 1947-avril 1955
– L. Waeber, A. Schuwey, Eglises et chapelles du canton de Fribourg, 1957, 162-165

Auteur(e): Alain-Jacques Czouz-Tornare