13/11/2008 | communication | PDF | imprimer

Mettmenstetten

Comm. ZH, distr. d'Affoltern, comprenant le village de M. avec ses deux noyaux, Obermettmenstetten et Untermettmenstetten, et les fractions de Dachlissen, Eigi, Grossholz, Herferswil, Hübscheren, Rossau et Wissenbach. 1116 Metemunstat. 1405 hab. en 1836, 1450 en 1850, 1396 en 1900, 1710 en 1950, 3724 en 2000. Villa romaine, sépultures préromaines et du haut Moyen Age. Aux XIIe et XIIIe s., le couvent de Murbach-Lucerne possédait des terres à Dachlissen, l'abbaye d'Engelberg à Rossau et Obermettmenstetten, le chapitre de Beromünster et les abbayes de Pfäfers et de Kappel à Obermettmenstetten et Untermettmenstetten. La haute justice appartint aux Habsbourg-Autriche jusqu'en 1415, puis à la ville de Zurich. Obermettmenstetten, Untermettmenstetten et Herferswil formèrent des entités administratives distinctes jusqu'en 1798. Obermettmenstetten appartint, dès le XIIIe s., à des familles nobles de la région, souvent bourgeoises de Zurich, et fut incorporé au bailliage de Knonau en 1512. Les droits de basse justice sur Untermettmenstetten, enlevés aux seigneurs de Schabelburg-Eschenbach par les Habsbourg-Autriche, vraisemblablement en 1309, passèrent à Zurich en 1415. L'abbaye d'Engelberg détenait une partie de la basse justice à Obermettmenstetten et Rossau.

La paroissiale Saints-Pierre-et-Paul, de style gothique tardif (1520), remplaça un édifice du haut Moyen Age. Les droits de patronage passèrent de Murbach à l'évêque de Constance en 1243. Ils furent incorporés au chapitre cathédral de Constance en 1459; trois paysans les acquirent en 1527 avec la dîme et revendirent le tout au Conseil de Zurich en 1529. M. fit partie du décanat de Cham jusqu'à la Réforme, puis du chapitre du Freiamt.

L'église de M. accueillit les assemblées de la "commune du Freiamt" (institution du bailliage de Knonau) du XVe s. à 1798. Sous la République helvétique, M. fut le chef-lieu du district homonyme. Les anciennes communes d'Obermettmenstetten, Untermettmenstetten, Rossau, Dachlissen et Herferswil subsistèrent après 1798 comme communes civiles (Zivilgemeinden) jusqu'en 1929, celles d'Obermettmenstetten et d'Untermettmenstetten fusionnant en 1895. Après de vifs conflits, les gens d'Obermettmenstetten se partagèrent les pâturages communaux en 1800. En 1837, ils séparèrent les forêts des autres biens communaux et confièrent leur gestion à un consortage qui existe encore aujourd'hui. En 1787, Obermettmenstetten comptait 193 fileurs de coton. En 1836, le travail à domicile était pratiqué à M. dans environ 200 foyers (tissage et dévidage de la soie, production d'autres textiles). M. ouvrit la première école secondaire du canton en 1827. L'Association de soutien aux artisans malades fut créée en 1864 et la Société de distribution d'eau en 1889. Dans le cadre d'une amélioration foncière globale des biens communaux en 1956, M. constitua une réserve de terrains pour des constructions publiques et créa une zone industrielle. Un nouveau quartier surgit autour de la gare après la construction de la ligne ferroviaire Zurich-Affoltern am Albis-Lucerne en 1864. Le développement ultérieur s'effectua le long des axes de communication et finit par souder Obermettmenstetten et Untermettmenstetten vers 1950. En 2005, le secteur primaire fournissait un huitième des emplois.


Bibliographie
– E. Brunner, Das Gemeinwerch der Dorfgenossen von Obermettmenstetten vom Beginn der Neuzeit bis zu seiner Auflösung im 19. Jahrhundert, 1984
– E. Brunner, Grossholz (Gemeinde Mettmenstetten), 1986
– J. Irminger, Mettmenstetten und das obere Knonaueramt im Jahr 1789, ms., 1987 (ZBZ)
Knonaueramt, 1987

Auteur(e): Martin Illi / AN