Bolzano

Ville d'Italie du Nord, sur l'Adige, au carrefour d'importantes routes alpestres; chef-lieu de la province du même nom. A l'époque romaine, B. était à la limite sud de la province de Rhétie. Au Moyen Age, les échanges commerciaux et culturels y étaient nombreux entre l'Adriatique (Venise) et le Tyrol (par le Brenner) ou les Grisons (par le val Venosta et le col dal Fuorn ou Ofenpass). Résidant parfois à B. à la fin du Moyen Age, les ducs d'Autriche y signèrent nombre d'actes, notamment avec les seigneurs de Ramosch à propos de leur château fort (1365), avec Eglolf von Ems à cause des gages hypothécaires pour Weesen et Glaris (1370), avec le comte Frédéric VII de Toggenbourg au sujet du rachat des dettes autrichiennes (1403). Le célèbre marché de B. attirait Vénitiens et Grisons au bas Moyen Age; ensuite les relations se distendirent. Un projet d'Andreas Rudolf von Planta aurait dû les relancer vers 1880: un chemin de fer Coire-B.-Trieste, noyau d'une ligne Paris-Constantinople, qui ne put s'imposer face à celle de l'Arlberg, malgré le soutien de la Chambre de commerce de B.


Sources imprimées
– R. Thommen, Urkunden zur Schweizer Geschichte aus österreichischen Archiven, I, 1899
Bibliographie
– Pieth, Bündnergesch., 469

Auteur(e): Martin Bundi / PM