Bernina, Piz

Culminant à 4048 m, le B. est le plus haut sommet et le seul quatre mille des Alpes orientales. Bernina dérive probablement de Bernin, patronyme très répandu en Italie du Nord sous la forme Bernini. Il désignait primitivement le lieudit B. Suot et l'alpe voisine du val Minor. En 1429, la commune de Bondo (val Bregaglia) acheta un alpage à Barnynia in valle Minori, qui fut appelé dès lors alp da Buond, tandis que le col prenait le nom de B. (col de la Bernina). Johann Baptista von Tscharner (1751-1835) fit une présentation épique du massif en 1789: en 468 hexamètres, il en chanta la beauté dans une description sans équivalent dans toute la littérature alpine. Depuis la première ascension, que réussit le 13 septembre 1850 Johann Wilhelm Fortunat Coaz, topographe fédéral, avec les frères Jan et Lorenz Raguth Tscharner, le Piz B. (qui porte dès lors ce nom) voit affluer sans cesse des alpinistes du monde entier. Il a même acquis une gloire littéraire grâce au roman de haute montagne de Jakob Christoph Heer Le roi de la Bernina (paru en allemand en 1900; films en 1929 et 1957). La voie d'accès la plus connue est la célèbre arête du Piz Bianco.


Bibliographie
– W. Flaig, Bernina - Festsaal der Alpen, 1962
– P. Donatsch, Menschen am Piz Bernina, 1990
– D. Anker, Piz Bernina: König der Ostalpen, 1999

Auteur(e): Martin Bundi / PV