Châtel-sur-Montsalvens

Comm. FR, distr. de la Gruyère. 1388 Chastel propre Montservens. 71 hab. en 1811, 113 en 1850, 172 en 1870, 139 en 1900, 279 en 1920, 132 en 1950, 93 en 1970, 205 en 2000. A l'origine, le village, divisé en deux parties, appartenait à la maison de Gruyère (châtellenie de Montsalvens) et aux seigneurs de Corbières. Rodolphe IV de Gruyère affranchit en 1388 ses habitants de la mainmorte. De 1555 à 1798, C. relève successivement des trois bailliages fribourgeois de Gruyère, Corbières et Bellegarde; il fait ensuite partie du district de Gruyères (1798-1803), de l'arrondissement de Corbières (1803-1815), de la préfecture de Gruyères (1815-1848). De la paroisse de Broc, C. passe en 1850 à celle de Crésuz; chapelle de 1699/1701 dédiée aux saints Nicolas et Magnus. Au fond de la vallée de la Jogne, le barrage et le lac de Montsalvens alimentent dès 1921 l'usine électrique de Broc. Depuis 1960, bénéficiant de l'essor touristique de Charmey, le territoire de C. se couvre de résidences secondaires.


Bibliographie
– M. Perret, Charmey, 1977 (21991)
– B. de Vevey, Châteaux et maisons fortes du canton de Fribourg, 1978, 204-211
– R. Flückiger, Mittelalterliche Gründungsstädte zwischen Freiburg und Greyerz, 1984, 181-197

Auteur(e): Patrice Borcard