Miroir de Souabe

Source du droit médiéval rédigée par un particulier sous forme de recueil de lois (Sources du droit). Il s'agit d'un "miroir" du droit coutumier allemand ainsi que des droits canon et romain adoptés par les milieux savants (Droit romain, Droit ecclésiastique). Son modèle fut sans doute le Miroir de Saxe. Le Miroir de Souabe est l'œuvre d'un homme d'Eglise qui le rédigea probablement à Augsbourg entre 1275 et 1276. Il en existe environ 350 manuscrits, chaque copie comprenant des ajouts, des omissions et des variations dans l'ordre des chapitres afin d'adapter le recueil aux besoins locaux. Son aire de diffusion comprend la Bohême et la Moravie, le sud et l'ouest de l'Allemagne, ainsi que la Suisse alémanique.

Le plus ancien manuscrit connu, le Codex Lützelnheimeri (aujourd'hui conservé à la bibliothèque des princes de Fürstenberg à Donaueschingen), fut acheté en 1840 par le baron Joseph von Lassberg au propriétaire du château de Weinfelden en Thurgovie. D'autres copies proviennent de Zurich, Bâle, Einsiedeln, Saint-Gall, Aarau et Winterthour. Les fragments d'un manuscrit furent trouvés à Affoltern im Emmental. Les Archives d'Etat de Fribourg et de Berne possèdent chacune une version française établie par Petermann Cudrefin, membre du Petit Conseil fribourgeois et chroniqueur. Le Miroir de Souabe a exercé une influence sur les coutumiers de Glaris, Klosters et Davos (Droits territoriaux), les droits municipaux de Diessenhofen et Coire notamment, le Plaid Général de Lausanne, plusieurs coutumes locales - entre autres celles de Tablat (auj. comm. Saint-Gall), Flawil, Andelfingen et Fischenthal - ainsi que sur certains coutumiers baillivaux comme celui de Knonau.

Le Miroir de Souabe défendait le principe de majorité non seulement pour l'élection des princes allemands, mais également au niveau des communautés urbaines et campagnardes, la minorité devant se plier à la majorité. Par sa large diffusion, notamment en Suisse alémanique, ce principe apparaît dans les sources du droit suisse à travers la formule einhelliclichen oder mit dem meren (à l'unanimité ou à la majorité).


Sources imprimées
Le Miroir de Souabe, éd. G.A. Matile, 1843 (réimpr. 1973)
Der Schwabenspiegel, éd. H.R. Derschka, 2002 (en allemand moderne)
Bibliographie
– L. Carlen, Rechtsgeschichte der Schweiz, 1968 (31988)
– F. Elsener, Studien zur Rezeption des Gelehrten Rechts, éd. F. Ebel, D. Willoweit, 1989
HRG, 4, 1547-1551

Auteur(e): Theodor Bühler / DRO