Campoformio, traité de

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Le traité de Campoformio du 17 octobre 1797 entre François II et la République française victorieuse mit fin à la première des guerres de Coalition. L'Autriche renonçait à une grande partie de l'Italie du Nord (République cisalpine) et promettait de céder à la France, lors du congrès de Rastatt, les terres d'Empire de la rive gauche du Rhin. Par le sixième article secret du traité, l'Autriche remettait à la France tous ses territoires situés entre Bernau (comm. Leibstadt) et Bâle, soit essentiellement le Fricktal, pour être incorporés à la future République helvétique. Toute liberté était laissée à la France d'intervenir en Suisse pour renverser l'Ancien Régime. Le 14 décembre 1797 prélude à l'Invasion française; la partie méridionale de l'évêché de Bâle comprise dans la neutralité helvétique fut occupée.


Sources imprimées
– H. Hüffer, F. Luckwaldt, Der Frieden von Campoformio, 1907
Bibliographie
HbSG, 774
– M. Jorio, Der Untergang des Fürstbistums Basel (1792-1815), 1982, 120-124

Auteur(e): Marco Jorio / PM