02/07/2014 | communication | PDF | imprimer

Bicoque, bataille de la

En 1521, le traité d'alliance signé à Lucerne entre les Confédérés et la France assurait à celle-ci la livraison d'un contingent de mercenaires suisses, de 6000 à 16 000 hommes. Sur la base de ce traité, les Suisses jouèrent un rôle important dans la bataille de la Bicoque, du nom d'une localité au nord de Milan, où s'affrontèrent les armées de François Ier, parti à la reconquête du Milanais, et celles de Charles Quint. Le 1er mars 1522, les troupes confédérées, sous les ordres d'Albrecht vom Stein, de Berne, d'Arnold Winkelried, d'Unterwald, et d'Ulrich von Sax, de Saint-Gall, s'unirent aux troupes françaises, commandées par le maréchal de Lautrec. La rencontre avec les forces de Charles Quint, menées par Prospero Colonna, eut lieu le 27 avril 1522; l'empereur en sortit vainqueur. Cette défaite, suivie de celle de Pavie en 1525, marqua pour les Suisses l'impossibilité de poursuivre leur politique d'expansion en Italie du Nord.


Bibliographie
– E. Rott, Hist. de la représentation diplomatique de la France auprès des cantons suisses, de leurs alliés et de leurs confédérés, 1, 1900
– S. Frey, «Le guerre milanesi», in Storia militare svizzera, 2, 1936, 304-403

Auteur(e): Alessandra Maffioli / CHR