11/07/2007 | communication | PDF | imprimer

Giornico, bataille de

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

La bataille de Giornico (1478) s'inscrit dans le contexte des expéditions au sud des Alpes et de la politique d'expansion que les Confédérés poursuivirent au XVe s. en dépit des revers. En 1466, le duc de Milan Galéas Marie Sforza avait refusé de céder aux Uranais, comme promis, la Léventine. Au moment des guerres de Bourgogne, malgré le traité d'amitié conclu avec les Confédérés en 1467, il s'était allié avec leur ennemi Charles le Téméraire. Les Uranais passèrent le Gothard en novembre 1478 et envahirent la Léventine. La population, qui depuis longtemps s'opposait aux Milanais, les accueillit en libérateurs et les aida militairement. Les Uranais, rejoints par les autres Confédérés, ne rencontrèrent aucune difficulté pour dresser leur camp sous les murs de Bellinzone, le 30 novembre 1478. Afin de se défendre contre les envahisseurs et mettre un terme aux troubles dans la Léventine, le duc de Milan envoya une armée de 10 000 hommes. Elle arriva dans la plaine de Magadino le 16 décembre, mais les Confédérés s'étaient déjà retirés outre Gothard, après avoir assiégé Bellinzone durant deux semaines, ne laissant qu'un détachement de 175 soldats, renforcé par environ 400 hommes de la Léventine et retranché à Giornico. Grâce à une ruse (l'ennemi fut bombardé de pierres et d'arbres), la petite troupe réussit à mettre en fuite, le 28 décembre 1478, les Milanais bien plus nombreux (cette bataille est mieux connue au Tessin sous le nom de battaglia dei Sassi grossi). Après cette défaite, le duc de Milan renonça à la Léventine qui retourna sous la souveraineté uranaise, mais conserva Bellinzone. Le chapitre cathédral de Milan reconnut la nouvelle situation en 1487.


Bibliographie
– Th. von Liebenau, La battaglia di Giornico (28 dicembre 1478), 1879
– J. Häne, L'organisation militaire des anciens Suisses, 1915 (all. 1915)
– E. Pometta, La guerra di Giornico e le sue conseguenze, 1478-1928, 1928
– K. Müller, Frischhans Teiling, 1970
– R. Forni et al., Giornico 1478-1978, 1979
– G. Vismara et al., Ticino medievale, 1990, 216-224
– P.R. Schneider, Arbedo 1422, Giornico 1478, 1995

Auteur(e): Thomas Schibler / PM