Nancy, bataille de

Dernière bataille des guerres de Bourgogne. Battu à Grandson et à Morat, Charles le Téméraire mit le siège le 22 octobre 1476, avec 12 000 hommes, devant N., récemment reprise par le duc René de Lorraine. Au début de janvier 1477, René vint au secours de la ville, à la tête d'une armée d'environ 20 000 hommes (dont plus de 8000 mercenaires suisses). Charles se mit en défense, au sud, entre la Meurthe et le bois de Saurupt. Le 5 janvier, les Lorrains attaquèrent au flanc droit et au centre. Les Bourguignons répondirent par des tirs d'artillerie peu efficaces; ils furent surpris dans leurs positions par la mobilité de leurs adversaires et, après une brève résistance, prirent la fuite. Quelque 6000 d'entre eux furent tués dans cette déroute, dont le duc Charles lui-même.


Bibliographie
– H.R. Kurz, Schweizer Schlachten, 1962
– G. Himmelsbach, Die Renaissance des Krieges, 1999 (avec liste des sources et bibliogr.)

Auteur(e): Hans Stadler / PM