Ricken, col du

Reliant la région de la Linth à la vallée de la Thur dans le Toggenbourg et culminant à 792 m., le col est mentionné pour la première fois en 1471 dans une description des frontières entre le Toggenbourg et Uznach. Des chemins servaient déjà au IXe s. au couvent de Saint-Gall pour l'administration de ses biens dans la zone de la Linth autour d'Uznach, notamment entre Wattwil et Ricken. Pour en assurer la sécurité, les petites villes de Lichtensteig et d'Uznach furent fondées en 1228. En 1438, la seconde et le Gaster devinrent sujets de Schwytz et de Glaris tandis que le Toggenbourg revenait en 1468 à la principauté abbatiale de Saint-Gall. Après la Réforme, le col resta l'unique liaison sûre entre la principauté et la Suisse centrale catholique. Des chemins utilisés par marchands et pèlerins conduisaient directement à Ernetschwil et à Schmerikon par Schönenberg (commune de Wattwil) le long du Regelstein. Un autre tracé correspondait globalement à l'actuelle route de Wattwil vers le Steintal et, par la Laad supérieure et postérieure, vers Walde et Rüeterswil (commune d'Eschenbach). En 1653, l'abbé de Saint-Gall et Wattwil négocièrent l'aménagement d'une voie carrossable pour éviter Zurich, rupture de charge, et un projet fut élaboré en 1689 par le grand sautier Josef German. Cette route, stratégiquement et commercialement importante pour les cantons catholiques, fut l'une des premières causes des troubles (1699-1712), puis de la guerre du Toggenbourg (seconde guerre de Villmergen, 1712), Wattwil ayant refusé d'assurer les corvées requises et Zurich agissant dans cette affaire comme canton protecteur du Toggenbourg. Le tronçon Schmerikon-Ricken fut finalement ouvert en 1788 et fut complété par celui de Gauen (aujourd'hui Gommiswald) en 1834. L'abbé Beda Angehrn fit construire entre 1786 et 1792 le raccordement de Wattwil-Ricken. Le tronçon de Rapperswil (SG) fut achevé en 1832 et celui de Wattwil au Ricken amélioré techniquement entre 1830 et 1834, formant ainsi le parcours complet encore utilisé. Après 1800, on instaura un service de diligence. Le tunnel ferroviaire Wattwil-Kaltbrunn date de 1910. La route sert de bretelle d'accès aux autoroutes A1, A3 et A13.


Bibliographie
– H. Büchler, Das Dorf Ricken, [1991]

Auteur(e): Hans Büchler / FP