Jaun, col du

Passage à 1509 m d'altitude entre Bellegarde (all. Jaun), du côté fribourgeois, et Reidenbach (comm. Boltigen) dans le Simmental. Le nom de Jaun a remplacé l'ancien lieudit auf dem Bruch, encore en usage localement, après qu'une route d'usage surtout militaire y fut construite, en 1874-1878 comme le rappelle une borne à la frontière cantonale. Le col représente une barrière confessionnelle, mais non linguistique, ni même dialectale. La parahôtellerie s'y est installée et on y pratique le ski; un car postal le dessert en été. Du XVIIe au XIXe s., les échanges commerciaux entre le Simmental, la Suisse romande et la France empruntaient plutôt le chemin muletier parallèle Reidenbach-Reidigenalp-Bellegarde (chapelle de 1691 à Weibelsried), par où l'Oberland bernois exportait du bétail jusqu'à Paris et importait vin et blé du Pays de Vaud. Ce trafic utilisa ensuite la voie ferrée Berne-Thoune ouverte en 1859 par la compagnie du Central-Suisse.


Bibliographie
Documentation IVS BE, 25; FR, 29

Auteur(e): Hansruedi Mösching / AN