Givrine, col de la

Col jurassien conduisant de Nyon aux Rousses (Jura français), à 1228 m d'altitude, aussi appelé col de Saint-Cergue. Ancienne voie de communication fréquentée dès le Moyen Age reliant l'est de la France (Bourgogne, Franche-Comté), le bassin lémanique, Genève et l'Italie. En 1299, Humbert de Thoire-Villars reçoit de l'abbé de Saint-Claude un terrain pour construire un château à l'entrée du passage à Saint-Cergue. Après la Réforme, les difficultés frontalières entre Berne et la Franche-Comté contrecarrent une partie du trafic. La nouvelle route du col de la Faucille, projetée dès le XVIIIe s., réalisée au début du XIXe s., relègue G. au rang de passage régional, principalement utilisé pour le transport de bois vers Genève. Reconstruit dès 1763/1769 par LL.EE selon un tracé moins pentu (chemin pavé encore visible) qui fut en usage jusqu'à la construction de la route actuelle (1828-1852). Un chemin de fer draine depuis 1916 cette région essentiellement consacrée au tourisme hivernal.


Bibliographie
– F. Flouck«Nyon, Genève et le chemin de Bourgogne», in Paysages découverts, 2, 1993, 91-111

Auteur(e): Germain Hausmann