Mosses, col des

Reliant Aigle à Château-d'Œx, entre le Pic Chaussy et le Mont-d'Or, le col culmine à 1445 m au plateau du même nom, ligne de partage des eaux (Rhin-Rhône). Jusqu'à la fin du XIXe s., c'est la liaison privilégiée directe entre le Pays-d'Enhaut et le reste du canton de Vaud: le trafic s'infléchit légèrement après l'ouverture de la ligne de chemin de fer Montreux-Oberland bernois dès 1904. La plus ancienne mention écrite du franchissement du col remonte à 1475 lorsque les Bernois s'emparent d'Aigle, mais le col est utilisé depuis la préhistoire (hache de l'âge du Bronze). Chemin muletier (sel de Bex entre autres), puis route carrossable construite en 1868-1869, réclamée dès 1832 par les Ormonts, modernisée à plusieurs reprises au XXe s. Dès 1848, messager postal à pied puis à cheval, supprimé en 1942; car postal depuis l'entre-deux-guerres. Les pâturages des M. sont cités dès le XIVe s. Aux Fontaines, principal hameau, foires bovines dès le XVIe s., auberge, école dès 1870, poste. Tourisme (bains de L' Etivaz aux XVIIIe s.-XIXe s., domaine skiable des M.-La Lécherette, promenades à pied, à cheval ou en vélo tout terrain).


Bibliographie
Col du Pillon [...] Col des Mosses [...], 1949
– L. Bridel, Problèmes touristiques et d'aménagement local au col des Mosses, 1971
Documentation IVS VD, 1647

Auteur(e): Laurence Margairaz Dewarrat