San Jorio, col de

Col situé à 2014 m d'altitude à l'extrémité orientale du val Morobbia, à la frontière avec l'Italie. Dans l'Antiquité déjà, le col reliait la région du lac de Côme à Bellinzone et à la Mesolcina; l'ancien chemin passait par le col de la Traversa, plus au sud. Le S. fut pendant des siècles l'une des voies de communication entre la Lombardie et le Sopraceneri, ce qui lui conféra une importance stratégique. Au XVe s., les Visconti l'utilisèrent pour conquérir Bellinzone. Un document de 1465, envoyé par les marchands de Côme au duc François Sforza, atteste que la route fut remise en état à cette époque et mentionne les marchandises en transit: essentiellement des victuailles, du bétail et du fer. Le col dut aussi son importance à l'exploitation de mines de fer dans le haut val Morobbia et au rôle de premier plan des foires de Bellinzone et de Roveredo (GR). Une route sur le versant tessinois fut construite en 1610. En automne 1848, une colonne de volontaires mazziniens emprunta cette voie pour se rendre en Italie sous la conduite du général Giacomo Medici. La région fut fortifiée au début du XXe s. et pendant la Deuxième Guerre mondiale.


Bibliographie
BSSI, 1889, 281-283; 1933, 31-32, 61-64; 1948, 1-21
– A. Calderari, Stradario del borgo di Giubiasco, 1978, 25-28, 158-160

Auteur(e): Graziano Tarilli / DW