29/06/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Ursy

Comm. FR, distr. de la Glâne, ayant absorbé en 2001 Bionnens, Mossel et Vauderens et en 2012 Vuarmarens. Env. 1160 Ursei. 108 hab. en 1811, 145 en 1850, 179 en 1900, 243 en 1950, 492 en 1990, 759 en 2000. Habitat du Bronze final et vestiges de séchoirs-fumoirs romains. En 1234, un document cite feu Ulric, donzel d'U. Faisant partie de la seigneurie de Rue, U. fut acquise par Fribourg, releva du bailliage de Rue dès 1536, du district du même nom de 1798 à 1848. Le siège de la paroisse de Morlens fut transféré à U. en 1869; l'église Saint-Maurice, construite de 1861 à 1869, dessert Bionnens, Esmonts, Morlens, Montet, Vauderens et Vuarmarens. L'école (1906-1987) a été remplacée par un nouveau bâtiment. U. est devenu le pôle économique de la Glâne méridionale grâce aux caves Mifroma de Migros dès 1965 (230 emplois en 2010) et à une fromagerie (2006) qui regroupe cinq anciennes sociétés de laiterie de la région. Industrie du bois importante. Autrefois commune agricole, U. développe un caractère résidentiel.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 11, 257-266
– F. Morvant, «Mifroma SA, Ursy», in Panorama Fribourg, 16, 1991/1992, 27-30
– G. Pfulg, Vitraux modernes Romont (FR) et environs, 1991, 17-20
– D. Bugnon, «Des séchoirs-fumoirs gallo-romains à Ursy», in Cah. d'archéol. fribourgeoise, 2, 2000, 34-41
– M. Mauvilly, «Ursy ou les racines du monde rural fribourgeois», in A>Z: balade archéol. en terre fribourgeoise, 2005, 172-181

Auteur(e): Marianne Rolle