Tell, chapelle de

Entre Sisikon et Flüelen, sur la rive même du lac des Quatre-Cantons, se trouve un site appelé vers 1470 ze Tellen blatten par le Livre blanc de Sarnen. Une chapelle (dédiée à saint Sébastien) y aurait été construite en 1388 déjà, en souvenir du saut de Guillaume Tell hors du bateau de Gessler. Elle est mentionnée pour la première fois dans la chronique de Heinrich Brennwald (1508-1516). Chaque année, le vendredi suivant l'Ascension, une confrérie fondée en 1561 y fit dire une messe en souvenir de Tell, Werner Stauffacher et Arnold von Melchtal. La chapelle devint ainsi le lieu de commémoration ecclésiastique des origines de la Confédération. Elle fut agrandie ou reconstruite en 1589/1590 et décorée d'un cycle de fresques sur la vie de Guillaume Tell. Les autels furent consacrés en 1599 à saint Sébastien, à saint Guillaume, à la Trinité, à la Vierge Marie et à tous les saints. La procession revêtit un caractère semi-officiel dès 1645 au moins, les coûts étant assumés par le canton d'Uri. La chapelle actuelle fut construite en 1879 et ornée par le peintre d'histoire bâlois Ernst Stückelberg de quatre fresques sur la vie de Guillaume Tell (achevées en 1882). Le Grand Conseil uranais décida en 1884 d'ériger la procession en une manifestation cantonale solennelle, encore célébrée au début du XXIe s. Au-dessus de la chapelle, sur l'Axenstrasse, se trouve un hôtel qui dispose d'un accès au monument.


Bibliographie
MAH UR, 2, 1986, 26-50

Auteur(e): Hans Muheim / OME