22/12/2010 | communication | PDF | imprimer

Siviriez

Comm. FR., distr. de la Glâne, comprenant depuis 1978 Villaranon et Le Saulgy et, depuis 2004, Prez-vers-Siviriez, Villaraboud et Chavannes-les-Forts. 1147 Sivrie. 384 hab. en 1811, 484 en 1850, 738 en 1900, 1017 en 1950, 965 en 2000. En 1262, Pierre II de Savoie acquit de Rodolphe d'Ecublens des domaines situés à S., qu'il intégra au comté de Romont. Rattaché à Fribourg en 1536, le village fit partie du bailliage de Romont, puis du district du même nom (1798-1848). Au spirituel, la paroisse de S. comprend Chavannes-les-Forts, Prez-vers-S., Le Saulgy et Villaranon. Un curé y est attesté dès le XIIe s. L'église paroissiale Saint-Sulpice, qui remonte à 1200, fut reconstruite en 1804-1807, puis agrandie en 1932-1933. Situé sur la ligne Berne-Fribourg-Lausanne (gare ouverte en 1862). Institut Saint-Nicolas pour enfants difficiles (dès 1889) et place d'arme à Drognens (dès 1972). Le village a gardé son caractère rural (élevage et cultures fourragères).


Bibliographie
– Dellion, Dict., 11, 123-154
NEF, 68, 1935, 31-38
– J.P. Gottrau, Les paroisses d'Assens et de Siviriez durant le dernier tiers du XIXe s., mém. lic. Fribourg, 1992
– J.-P. Anderegg, «Siviriez», in Une hist. du paysage fribourgeois, 2002, 268-273

Auteur(e): Marianne Rolle