Suhr [Sure]

Affluent de la rive droite de l'Aar, émissaire du lac de Sempach, auquel il avait à l'origine donné le nom de Sur-See. 1036 Suron, 1210 surannum flumen, 1241 Sure. All. Suhre (dans le canton d'Argovie; dans celui de Lucerne, on écrit souvent Sure). La rivière traverse, depuis le milieu du XIIIe s. probablement, la localité de Sursee, où elle est en partie canalisée, puis coule en direction du nord-ouest à travers le Suhrental. Formant de nombreux méandres jusqu'au XIXe s., elle transforma le fond de la vallée en marais, faute d'écoulement. Ses eaux étaient retenues notamment par des moulins et des scieries. Elles furent déviées depuis la localité de Suhr, au XIIIe s., pour former le canal du Stadtbach qui approvisionnait Aarau. En 1760 et 1806-1814, le lit de la S. fut abaissé à sa sortie du lac de Sempach. Des corrections locales eurent lieu aux XVIIIe et XIXe s., des améliorations partielles furent faites dans le canton d'Argovie (1923-1926, 1943-1945), dans celui de Lucerne, de la frontière cantonale à Sursee (1856-1859), dans le marais de Knutwil (1893-1898), dans le Surental lucernois (1945-1956) et à Sursee (important abaissement et rectification du cours, 1973-1975).


Bibliographie
– P. Widmer, «Zur Geographie des Suhrentales», in Geographica Helvetica, 15, 1960, 177-238
– A. Kälin, Die Stadt Sursee und ihr Umland, 1970, 18-24

Auteur(e): Stefan Röllin / UG