Promasens

Ancienne comm. FR, distr. de la Glâne, vallée de la Haute Broye, partie de la comm. de Rue depuis la fusion de 2001. Av. 1166 Promasens, ancien nom all. Promasing. 153 hab. en 1811, 205 en 1850, 243 en 1900, 212 en 1950, 246 en 2000. Sur l'ancienne voie romaine Vevey-Moudon (quelques monnaies trouvées au XIXe s.). Fief des sires de Rue, P. passa à Fribourg en 1536 lors de la conquête du Pays de Vaud et fit dès lors partie du bailliage (1536-1798), puis district de Rue (1798-1848). Les ducs de Savoie, le seigneur de Savoie-Vaud, le prieuré de Ripaille (Savoie), l'abbaye de Hautcrêt y percevaient des cens. La paroisse comprenait Auboranges (après la Réforme), Blessens et Ecublens; Rue s'en détacha en 1638, Chapelle et Gillarens en 1928, Mossel en 1938. Le premier curé est cité av. 1166. La collature appartint à l'évêque de Lausanne, au gouvernement de Fribourg dès la Réforme, au couvent des augustins de 1592 à 1620. L'église Saint-Pierre-et-Paul fut rénovée en 1663, le sanctuaire actuel bâti entre 1869 et 1872 (vitraux de Willy Jordan, 1953). Elevage et cultures fourragères.


Bibliographie
– Dellion, Dict., 9, 250-306
– G. Pfulg, Vitraux modernes Romont (FR) et environs, 1991, 16

Auteur(e): Marianne Rolle